Panier  

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Taxes
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

https://ccgm.org/160-309-thickbox_leoshoe/carte-internationale-geologique-de-l-asie-a-15-m.jpg Voir en plein écran

Carte internationale géologique de l'Asie à 1/5 M

1ère édition 2013
Echelle : 1/5 000 000
Projection : Lambert Azimuthal Equal Area, Central Meridian E90°, lat. origine N40°
Dimensions : 12 feuilles, chacune mesurant 100 x 69 cm
Auteur principal: REN Jishun. Co-auteurs: NIU Baogui, WANG Jun, JIN Xiaochi, XIE Liangzhen
Chefs des groupes de travail: I. Oleg PETROV, II. Abdolazim HAGHIPOUR, III. NIU Baogui, IV. Ajit KUMAR, V. K. WAKITA

Plus de détails

Télécharger le Bon de commande
Enveloppe (plié)

150,00 €

150,00 € par 1

La Carte internationale géologique de l'Asie (IGMA5000) est la première compilation à cette échelle réalisée à l'aide des techniques numériques. Elle montre la géologie des régions continentales et océaniques de l'entièreté du continent asiatique et ses régions avoisinantes, s'étendant depuis les Alpes à l'ouest jusqu'à la fosse des Mariannes dans son extrémité orientale, et depuis l'océan Arctique au nord jusqu'à la fosse de au Java au sud. Ce document fourni des informations essentielles à ceux qui souhaitent se familiariser avec la géologie de l'Asie depuis une perspective globale, à la fois qu'il constitue aussi un outil très utile pour la compréhension des rapports entre la tectonique du continent asiatique et celle des continents et océans qui l'entourent.

Quelques avancées importantes pris en compte lors de la compilation de la carte sont brièvement résumées ci-après.

1) Un grand nombre de formations volcaniques mésozoïques que l'on trouve dans les zones cotières de l'est de l'Asie sont maintenant principalement attribuées au Crétacé, à la place du Jurassique supérieur-Crétacé inférieur. En Asie Centrale, la plupart des formations volcaniques du Permo-Carbonifère ne semblent pas provenir d'un volcanisme d'arc, mais d'une dynamique d'extension. La limite inférieure Meso-Néoprotérozoïque de la section Jixian en Chine datée précédemment à 1.8 Ga, a été rajeunie à -1.68 Ga.-

2) Les événéments thermo-tectoniques néoarchéens les plus significatifs des cratons sinocoréen et indien ont eu lieu à 2.5 Ga plutôt qu'à 2.7 Ga. Le socle du craton Yangtze s'est formé à 0.75-0.8 Ga, c'est-à-dire 0.2-0.3 Ga après le cycle orogénique de Grenville. Du point de vue géologique, on a pu déterminer que la Chine du Sud correspond à une ceinture plissée calédonniene du Paléozoïque inférieur. La ceinture Qinling, où aucun bassin océanique s'est formé au Trias, n'est pas un orogène de collision indosinien, mais est due à une subduction de croûte continentale. Lors de la formation de la Pangée, la partie indo-australienne du supercontinent Gondwana était unie à la Paléo-Asie et par conséquent il n'existait pas de bassin océanique entre ces deux blocs (pas de paléo-Tethys du Paléozoïque au Mésozoïque). Une vaste ceinture orogénique indosinienne existait dans la marge sud de la Paléo-Asie, au nord de l'actuel ensemble Zagros-Himalayas.

3) L'Asie est un continent composite constitué de trois cratons principaux -Sibérien, Indien et Arabe- et de trois grandes ceintures orogéniques abritant un certain nombre de cratons mineurs et de micro-continents. Pour une grande part, le continent asiatique a pris sa forme actuelle pendant le Mésozoïque. Les ceintures orogéniques relèvent respectivement de trois domaines tectoniques globaux: Paléoasiatique, Tethysien et Pacifique. On peut considérer que les cratons mineurs tels que le Sino-coréen, le Yangtze, le Tarim et le Sibumasu sont liés à une zone tectonique transformante entre le Gondwana et la Sibérie. Originalement situés dans la marge nord du Gondwana avant la disparition de l'océan paléo-asiatique, ces cratons, après la fermeture de l'océan paléo-asiatique, puis l'ouverture de la Tethys, se sont retrouvés sur la marge méridionale de la Paléo-Asie . Le fait que l'âge des ophiolites en Asie diminue progressivement du nord au sud, tente à préciser qu'au cours du Phanérozoïque, la séparation du Gondwana et l'accrétion de l'Asie ont été accompagnées par la migration vers le sud des ceintures orogéniques de cette dernière.

C'est l'Académicien Ren Jishun, de l'Institut de Géologie de l'Académie des Sciences Géologiques à Beijing qui proposa la réalisation de la Carte internationale géologique de l'Asie (IGMA) lors de l'Assemblée générale de la CCGM réunit à Paris en 2002. Sa proposition fut validée par la Bureau de la CCGM et adoptée par l'Assemblée générale de 2004 à Florence au 32eme Congrès Géologique International.

Les travaux de l'IGMA 5000 ont démarré en 2005 sous l'égide de la CCGM et avec le support de l'UNESCO. La Sous-commission de la CCGM pour l'Asie du Sud et de l'Est, dont le Président est le Prof. REN Jishun, pris la direction de sa réalisation, avec la collaboration des Sous-commissions de la CCGM pour le Moyen Oreint, l'Eurasie du Nord et des Cartes des fonds océaniques, et la participation des institutions et services géologiques des pays participants, à savoir: Cambodge, Chine, Corée du Nord, Corée du Sud, France, Inde, Indonesie , Iran, Irak, Japon, Kazakhstan, Laos, Malaysie, Myanmar, Mongolie, Pakistan, Philippines, Russia, Thailande et Vietnam. Ce projet a bénéficié du soutien technique et financier du Service géologique de la Chine, et des sociétés Sinopec Exploration et China National Petroleum Corporation.

Six groupes de travail ont été mis en place afin de mener à bien cette vaste synthèse cartographique qui a necéssité six workshops internationaux réunis à Beijing entre 2005 et 2012. La répartition géographique des groupes de travail et les institutions qui le composaient sont comme suit :

- Groupe I Eurasie du Nord. La Sous-commission de la CCGM pour l'Eurasie du Nord et le All-Russia Geological Research Institute (VSEGEI) ont été en charge de la compilation géologique de la Russie, de l'Asie Centrale et des zones océaniques des pays concernés;

- Groupe II Chine, Mongolie et la péninsule Coréenne. La Sous-commission de la CCGM pour l'Asie du Sud et de l'Est, le Service Géologique de la Chine, l'Institut de Géosciences et de Ressources Minérales de la Corée du Sud (KIGAM) et l'Institut de Géologie et des Ressources Minérales de l'Académie des Sciences de la Mongolie.

- Groupe II Moyen Orient. La Sous-commission de la CCGM pour le Moyen Orient a été chargée de la compilation de la carte géologique du Moyen et Proche Orient, les régions avoisinantes en Afrique et régions océaniques.

- Groupe IV Japon et le sud-est de l'Asie. La Sous-commission de la CCGM pour l'Asie du Sud et de l'Est et le Service Géologique du Japon ont été en charge de la carte géologique du Japon, le sud-est de l'Asie et les régions océaniques des pays concernés.

- Groupe V Sud de l'Asie. La Sous-commission de la CCGM pour l'Asie du Sud et de l'Est et le Service Géologique de l'Inde ont été en charge de la carte géologique du Sud de l'Asie et les régions océaniques avoisinantes.

- Groupe VI Comité de rédaction qui a été en charge de la synthèse des tous les données fournies par les cinq groupes de travail.

CETTE CARTE EST DISPONIBLE UNIQUEMENT EN FORMAT PLIE

 

  • Longueur 37 cm
  • Largeur 25 cm
  • Epaisseur 6
  • Poids 1.750 Kg
  • Echelle 1/5 000 000