Panier

Aucun produit

0,00 € Expédition
0,00 € Taxes
0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

https://ccgm.org/94-582-thickbox_leoshoe/sig-carte-geologique-du-monde.jpg Voir en plein écran

Carte géologique du Monde au 1/35 M - SIG

Données révisées et restructurées à partir de la géodatabase de l'édition 2014 de la Carte géologique du Monde à 1/35 000 000
Cartographie numérique et géomatique par Carole Heyd & Damien Rambourg (BRGM)
Géodatabase
Fichiers mxd en anglais et français ArcGis10.0 et 10.5
Fiche technique
Conditions d'utilisation
Notes explicatives anglais/français
Edition 2017
© CCGM-CGMW Paris, 2014

Plus de détails

Télécharger le Bon de commande

R077

1 500,00 €

1 500,00 € par CD

Note : Ce SIG est soumis à un contrat de licence, téléchargeable sous l'onglet "Download" de cette page, qui devra être signé et renvoyé à l'adresse ccgm@sfr.fr afin de pouvoir recevoir les documents lien de téléchargement.

L’édition 2017 de la base de données Système d’information géographique (SIG) de la Carte géologique du Monde est le résultat de travaux de restructuration et d’amélioration réalisés par le Dr. Bruno VRIELYNCK (UPMC-CCGM) sur le projet SIG original de la 3e édition de la carte parue en 2010 à l’échelle de 1:25 000 000.

Le matériel à l’origine de la base de données provient de la numérisation du manuscrit original de l’auteur de la carte, le Dr. Philippe Bouysse (ancien Secrétaire général de la CCGM – 1990-2000). Ces données géoréférencées avaient été traitées avec le logiciel ArcGIs (version 9.0) afin de produire le fichier graphique de la carte imprimée et le projet SIG permettant l’accès et l’extraction des données graphiques et scientifiques de la carte. Cette contrainte initiale a déterminé la création de trois géodatabases utilisant deux projections distinctes : Mercator pour la carte principale et stéreographique pour les pôles Nord et Sud.

L’évolution des concepts et des outils SIG depuis 2010 ainsi que la manière dont la géodatabase avait été structurée ont rendu le projet SIG 2010 non-compatible ou difficile à restituer avec les versions plus récentes d’ArcGIS.  Après une analyse détaillée de l’ancien projet, il s’est avéré nécessaire d’homogénéiser, fusionner et réorganiser les trois géodatabases selon les principes de la topologie et de la théorie des ensembles dans le but de générer une base de données unique, sous un même système de coordonnées GCS_WGS_1984. Suite à ce travail de réaménagement, une bibliothèque de styles a été créée pour regrouper tous les symboles représentant les éléments graphiques de la carte (points, lignes, polygones), ainsi que deux projets .mxd respectivement en anglais et français. Une couche contenant le modèle numérique de terrain (STRM) a été ajoutée pour permettre la visualisation du relief.

Les informations auxquelles l’usager de la base de données a accès sont les suivantes :
NOTATION: Notation géologique
NOM: Nom de l’élément
AGE: Age numérique de l’élément
DESCR_FR: Description en français
LITHO_FR: Attribut lithologique en français
STRAT_FR: Attribut stratigraphique en français

Il est important de souligner que pour permettre une organisation logique de la base de données de la carte, trois principaux domaines ont été considérés : ONSHORE, OFFSHORE et OCEANIC.  Le trait de côte constitue la limite entre l’ONSHORE et l’OFFSHORE. La base du talus continental ou pente insulaire, ou la limite de la marge continentale dans le cas de l’Antarctique, est la frontière entre les domaines OFFSHORE et OCEANIQUE. Le domaine OFFSHORE regroupe des données géographiques et structurales. Les deux autres domaines contiennent exclusivement des données géologiques et structurales.  Toute donnée appartient à l’un ou l’autre de ces domaines, jamais à deux. La même faille pourra avoir une partie ONSHORE et une partie OFFSHORE, le fait de passer les limites définies ci-dessus fait que la ligne dessinant la faille comportera deux arcs au moins. La logique en œuvre n’est pas uniquement d’ordre topologique. D’une part, les méthodes de recherche dans les domaines ONSHORE et OFFSHORE/OCEANIQUE sont différents et, d’autre part, des critères stratigraphiques spécifiques à chacun de ces domaines sont appliqués pour la création de leurs légendes. Dans l’ONSHORE, l’unité stratigraphique de la légende correspond à l’âge de la formation de la roche à l’affleurement, tandis que dans le domaine OCEANIQUE, l’unité stratigraphique indique l’âge de la croûte océanique sous les sédiments plus récents déposés sur la croûte.

La base de données est livrée avec une description technique (en anglais) qui détaille la structure de la géodatabase, les classes d’entité, les définitions des classes et champs, les propriétés des champs, les domaines de la géodatabase, les définitions des codes symboles, les propriétés de certaines couches, les références de la symbologie et des références de style, les symboles et les caractéristiques du blocs de données sous ArcMap. Des indications précises sont fournies pour le changement de projection.

Cette version 2017 de la base de données SIG de la Carte géologique du Monde est l’aboutissement d’un travail de collaborateurs bénévoles hautement spécialisés.  En publiant cette version entièrement révisée, la Commission de la Carte Géologique du Monde honore une fois de plus son engagement pris d’il y a plus d’un siècle, de fournir à la communauté internationale de géo-scientifiques et au public en général une synthèse à petite échelle qui reflète l’état actuel de la connaissance géologique de notre planète.

  • Poids 0.140 kg
  • Echelle 1/35 000 000
  • Format digital Base de données SIG